Illustration d’un groupe de personnes faisant de l’exercice dans une piscine

Faites-vousé valuer votre audition?

4 lecture en minutes
imprimer l’article
4 lecture en minutes
imprimer l’article

Comme pour de nombreux problèmes de santé, c’est progressivement avec l’âge que l’ouïe se détériore. Environ cinq pour cent seulement des adultesâgés de 18 à 39 ans rapportentuneperte auditive, maiscette proportion grimpe à 19 pour cent chez les personnes de 40 à 69 ans et à 43 pour cent chez celles de 70 ans et plus.

La difficulté à détecter le bruit ambiant dans un restaurant peutêtre le premier signed’uneperte auditive. Un bourdonnement dans les oreilles, appeléacouphènes, constituepossiblement un autre signal précoce de la détérioration de l’ouïe.

Une perte auditive modérée à sévère (supérieure à 40 décibels dans l’oreille qui entend le mieux) peutnuire à la qualité de vie et entraîner des chutes, de la dépression, de l’isolement social et même de la démence.

Perte auditive liée à la dépression

Une revue de la littér ature montre que la perte auditive estassociée à un risqueaccru de dépression.

Après avoirconsulté des bases de données universitaires, des chercheurs australien sontcerné 35 études publié espertinentes qui ontinclus un total de 147 148 participants. Dans l’ensemble, la perte auditive chez les personnes plus âgéesétait associée à un risque de dépression 47 pour cent plus élevé. Cette étude a étépubliée dans The Gerontologist.

Mêmeuneperte auditive légèreaffecte la cognition

La détérioration de l’ouïepeutentraîner des difficultés à marcher ainsi que des chutes, et les recherches récentes montrent qu’ellepeutégalement augmenter les risques de démence.

Une étude de l’Université Johns Hopkins a suivi 639 adultes pendant près de 12 ans. Elle a constatéqu’ uneperte auditive légèredoublait le risque de démence et qu’uneperte modéré etriplaitcerisque. Les personnes présentantune déficience auditive grave étaient cinq fois plus susceptibles de développer des troubles neurocognitifs.

D’après les auteurs, les scinti graphies suggèrent que la perte auditive peutcontribuer à un taux plus rapided’atrophie dans le cerveau. Une telleperteentraîne des difficultés à suivre les conversations, ce qui contribue à l’isolement social, un autrefacteurassocié à la démence.

Les gènes pourraient être responsables

En plus de l’âge, certainsmédicaments, traumatismescrâniens, infections, ainsi que l’exposition au bruit fort peuventcontribuer à la perte auditive. Désormais, vouspouvezaussiajouter des gènes à cetteliste.

Une étude menée par des chercheurs de l’Universitéd’ Uppsalaen Suède a montré que les variations génétique saffectent les structures de la cochlée, l’organeauditif de l’oreille interne.

Ens’attardant à des gènescandidatsidentifiés par des études d’association à l’échelle du génome, les chercheursontdocumenté des gènesassociés à la perte auditive dans l’oreille interne. Ilsontconstaté que les variants génétiques dans 67 régions génomi quescontribuent à augmenter le risque de perte auditive liée à l’âge.

Les résultats, publiés dans BMC Medicine, éclairent non seulement les mécanismes biologiques sous-jacents à la perte auditive liée à l’âge, mais constituent aussi le fondement pour l’élaboration de stratégies de prévention, notamment de nouveaux médicaments.

Les person nesâgées ne font pas évaluerleurouïe

Beaucoup de personnes plus âgéespeuvent ne pas réaliserqu’ellesont perdu enpartieleurcapacité auditive, à moins de subir un examen de dépistageou un test.

Dans un sondage mené aux États-Unis auprès de plus de 2 000 adultesâgés de 50 à 80 ans, 80 pour cent ontdéclaré que leurmédecin de famillen’avait pas posé de questions sur leur audition au cours des deux dernièresannées.

Le sondage aindiqué que les hommes sont plus susceptibles que les femmes d’avoirrécemmentsubi un test auditif, et que les personnes de 65 à 80 ansavaient davantage tendance que les plus jeunes à avoirsubi un tel test. Maismêmeparmi les hommes et les répondants plus âgés, 72 pour cent ontdéclaré ne pas avoirététestés.

more from the author
Photo d’une radiographie de l’avant-bras et de la main
Femme couchée dans un lit
Photo of a man sitting in a chair by a window holding a mobile device.
Aider la mémoire et l’apprentissage
more bien vivre
Photo de femmes âgées multiraciales heureuses et s’amusant ensemble en plein air
Photo d’une radiographie de l’avant-bras et de la main
Des fruits et légumes frais dans un marché

Écrivez-nous!

Vos commentaires sont les bienvenus. La longueur des lettres peut être modifiée pour plus de clarté, à la discrétion de la rédaction.