Examen auditif pour les personnes plus âgées. Médecin oto-rhino-laryngologiste examinant l’oreille d’une femme d’âge mûr à l’aide d’un otoscope ou auriscope dans une clinique médicale

Réinventer les soins de longue durée

4 lecture en minutes
imprimer l’article
4 lecture en minutes
imprimer l’article

La COVID-19 nous a rappelé jusqu’à quel point nous avons toléré des conditions épouvantables dans les centres de soins de longue durée (SLD) au Canada. Pendant des décennies, les gouvernements ont failli à leurs promesses, réaffecté des fonds, reporté des solutions, rejeté la faute sur les autres, se sont montrés vagues sur l’imputabilité et ont caché les terribles conséquences des tactiques de compression des coûts. La COVID-19 a cependant projeté les enjeux liés aux SLD au centre des préoccupations du public.

Ces enjeux doivent rester à l’avant-plan et nous devons travailler à des améliorations immédiates et à des solutions à long terme.

RTOERO appuie la nécessité de mettre en place des normes nationales pour les établissements de SLD, comme celles préparées par le Conseil canadien des normes, l’Organisation de normes en santé et l’Association canadienne de normalisation (Groupe CSA).

Ces normes réinventent les systèmes de SLD à partir de la base en se fondant sur des soins axés sur l’être humain. Elles favorisent le respect des résidents des foyers de SLD dans leur ensemble et sur une base individuelle. Elles englobent les voix des personnes plus âgées et des soignants conscients des conditions actuelles, et décrivent les infrastructures pour assurer la qualité de la vie, des soins, de l’environnement ainsi que de l’engagement.

Les normes démontrent que nous tenons à nos aînés. Pour plus de détails sur les progrès des normes nationales, visitez normesnationales.ca.

Dans le cadre d’un webinaire RTOERO (https://rtoero.ca/fr/webinaire-elaborer-un-systeme-de-soins-vraiment-axe-sur-les-besoins-des-aines/), André Picard, journaliste en santé et chroniqueur au Globe and Mail a déclaré : « La bonne nouvelle, c’est que je ne pense pas que les soins aux aînés soient une question partisane. Mais la mauvaise nouvelle, c’est que les politiciens de tout bord savent que cette question ne sera pas décisive dans l’issue de la prochaine élection, et qu’ils peuvent donc l’ignorer en toute sécurité. Tout cela doit changer. »

À tous les niveaux, les gouvernements se disputeront inutilement sur la compétence, l’imputabilité et la transparence. C’est à nous de faire en sorte que les élus comprennent que nos votes dépendront du changement de la situation actuelle des SLD.

Nous pouvons faire pression sur les élus pour :

  • Adopter les normes nationales pour les soins de longue durée.
  • Conseiller publiquement sur des mesures d’imputabilité pour les sommes transférées des coffres fédéraux aux coffres provinciaux. Il est temps d’assortir les fonds de conditions et d’exiger la transparence à tous les niveaux.
  • Démontrer aux représentants élus que nous surveillons et évaluons les décisions pertinentes aux systèmes de soins aux aînés et de soins de longue durée.
  • Mettre en place des défenseurs provinciaux et territoriaux des intérêts des aînés, comme Isobel Mackenzie en Colombie-Britannique, qui a pris la parole lors d’un webinaire RTOERO à l’automne 2021 (https://rtoero.ca/fr/webinaire-les-voies-du-bien-etre-pour-les-aines-le-corps-lame-et-lesprit/).

Comme le souligne André Picard, « les services pour les aînés sont répartis dans cinq ministères (selon la province); il faut créer un poste de ministre dédié aux aînés (et non se contenter d’un ministre junior qui relève d’autres ministères comme la santé, le logement et la protection sociale) ».

Recruter la famille, les amis, les collègues et les voisins pour défendre les intérêts des aînés. Chaque voix représente un vote. Envoyez des courriels, téléphonez, visitez les bureaux, écrivez et organisez des forums communautaires. Assurez-vous que vos élus savent que vous avez à cœur d’améliorer les installations et les pratiques pour les SLD. Un jour, vos parents, vous-même ou vos enfants aurez peut-être besoin de ces services. Comme le mentionne André Picard : « Je pense que nous devons commencer pour nous-mêmes. »

Pour en savoir plus sur les efforts de mobilisation de RTOERO, visitez rtoero.ca/fr/voix-vibrante.

more from the author
Nous posons la question : est-ce le temps d’acheter un véhicule électrique?
Photo d’une femme d’affaires âgée serrant la main d’un client après une rencontre au bureau
Femme âgée méditant sur une véranda
Photo of a doctor giving bedside care to an senior patient in a hospital
more mobilisation
Vous voulez laisser l’hiver derrière vous? Ces destinations sont peut-être pour vous
Nous posons la question : est-ce le temps d’acheter un véhicule électrique?
Photo d’une femme d’affaires âgée serrant la main d’un client après une rencontre au bureau

Écrivez-nous!

Vos commentaires sont les bienvenus. La longueur des lettres peut être modifiée pour plus de clarté, à la discrétion de la rédaction.