Le siège du milieu dans l’avion

Comment s'en accommoder au mieux?
3 lecture en minutes
imprimer l’article
3 lecture en minutes
imprimer l’article

Pourquoi le siège du milieu n’est-il pas juste un peu plus spacieux? Si vous semblez toujours tomber sur celui-là, il existe des façons de rendre votre voyage plus tolérable.

En premier lieu, essayez de vous enregistrer en ligne le plus tôt possible pour éviter complètement le problème. Si cela ne fonctionne pas, demandez au comptoir de l’aéroport si d’autres sièges se sont libérés depuis votre enregistrement.

Si le siège du milieu est inévitable, placez autant de vos bagages à main que possible dans le compartiment supérieur, afin de disposer d’un maximum d’espace pour vos jambes. Ne vous souciez pas de demander à la personne qui occupe la place côté allée de vous laisser sortir si vous devez accéder à votre bagage à main. Espérons qu’elle sera jeune ou mince, ou les deux. Dès que tout le monde est assis, placez vos coudes sur les parties les plus confortables des deux accoudoirs. Il s’agit là d’une règle non écrite du droit des passagers en avion.

Pendant le vol, ignorez l’existence de vos voisins de siège et imaginez que vous êtes dans votre propre bulle – lisez, travaillez, regardez un film, méditez, dormez. Rester occupé fait passer le temps plus vite. Pour faciliter la vie à tout le monde, essayez de synchroniser vos déplacements aux toilettes avec ceux des autres passagers dans la rangée.

Et si rien de ce qui précède ne fonctionne? Une prochaine fois, il vous suffira de payer le surclassement en cabine Économique Privilège pour régler ce problème.

Sidebar:
Les 10 meilleures façons d’être un meilleur compagnon de voyage
Nul besoin d’être un boute-en-train ni aussi silencieux qu’une souris d’église – vous devez simplement vous adapter à la situation.

  • Soyez à l’heure à l’aéroport. Personne ne veut commencer ses vacances en étant stressé en raison de votre retard.
  • Ne soyez pas : chialeux, grincheux, bougonneux, prétentieux, baveux, coléreux – bref, tous ces qualificatifs associés à la mauvaise humeur et se terminant par « eux ».
  • Ne vous plaignez jamais, sauf si cela est essentiel à votre confort – et faites-le gentiment.
  • Ne vous acharnez pas – sur un mauvais déjeuner, sur un mauvais matelas la nuit dernière, sur vos pieds douloureux.
  • Soyez prêt à vous adapter lorsque les plans changent. Tout le monde aime ceux qui savent s’adapter! Voilà ce qui différencie les voyageurs des simples touristes.
  • Apprenez à faire la sieste. Dormir sur demande vous fournit l’énergie requise pour être un compagnon de voyage agréable et déterminé.
  • Sachez quand vous taire – surtout si vous parlez tout seul. Personne ne veut entendre toutes les pensées qui vous trottent dans la tête.
  • Soyez honnête. Si vous avez besoin d’un peu de solitude, dites-le. Si on vous demande votre avis, donnez-le.
  • Soyez sociable. Faites des suggestions, prenez votre tour pour diriger, naviguer ou conduire. Faites votre part.
  • Ayez votre portefeuille à portée de la main – personne n’a envie de voyager avec un grippe-sou.


Call to action
Des questions sur les voyages?
Doug a la réponse! Envoyez vos questions à renaissance@rtoero.ca. La réponse pourrait être publiée prochainement.

more from the author
Sous le soleil des Caraïbes
L’art de faire ses bagages
Bateau de croisière Zuiderdam, de Holland America Line, amarré au port Willemstad au coucher du soleil.
more voyages
Sous le soleil des Caraïbes
L’art de faire ses bagages

Écrivez-nous!

Vos commentaires sont les bienvenus. La longueur des lettres peut être modifiée pour plus de clarté, à la discrétion de la rédaction.